Aujourd’hui, StreamElements devient de plus en plus intéressant quand on est streamer. D’ailleurs c’est bien pour cette raison que plus de 200 000 chaînes Twitch et YouTube sont déjà passées par cette plateforme… ! 

Que ce soit sur mobile, tablette ou PC, Stream Elements a pour but de faciliter la gestion et l’animation du stream ainsi que de faciliter l’interaction avec sa communauté. Bots, overlays, tchats, alertes, réduction des drops, notifications… Bref, voici un tutoriel, le plus complet possible pour aider à prendre en main ce petit outil bien sympathique.

Qu’est-ce que StreamElements ?  

Dans le même genre que StreamLabs, Stream Elements a été conçu pour être une plateforme du genre « tout-en-un » afin de faciliter la vie des streamers au quotidien. À la différence que : Stream Elements ne nécessite aucun téléchargement car tout passe par son navigateur (ou OBS.Live pour un tool plus complet). 😉

Pour faire court, Stream Element dispose de pas mal de fonctionnalités qui s’apprécient quand on est streamer, du genre :

  • Un tableau de bord pour avoir un aperçu global du stream (dons, followers, abonnés…), 
  • Une vision sur les stats du tchat (nombre de message, abonnés les plus actifs, emojis les plus utilisés (ou inversement pour les échanger),
  • Un aperçu du flux d’activité de sa chaîne Twitch,
  • Un système de paiement diversifié et sécurisé pour les donations ainsi qu’une meilleure gestion des dons avec la création d’une page de dons, la visualisation des stats, etc.
  • Un songrequest pour permettre aux abonnés de sélectionner la musique sans utiliser de bot,
  • Un chatbot, permettant de modérer sa communauté, créer des commandes ainsi qu’intégrer système de « loyalty » pour ses abonnés,
  • L’envoi de rapports quand une session de streaming est terminée, 
  • Et le plus important, une collection d’overlays et widgets (voir l’ajout de ses propres designs d’overlays) directement hébergés sur le navigateur et réduisant la consommation de son processeur.

En gros, c’est une plateforme plutôt complète qu’il peut être intéressant de tester ! Elle peut ne pas plaire, après tout, chacun ses préférences en termes de goût et de fonctionnalités. Mais tester est la meilleur façon d’améliorer ses streams au quotidien. 😉

Qu'est-ce-que StreamElement - Dashboard

Démarrer avec StreamElements

Pour démarrer sur StreamElements, surtout lorsque l’on est déjà bien établis sur un autre logiciel tel que StreamLabs, il sera nécessaire de suivre certaines étapes précises :

1-  Se connecter à StreamElements

La première étape à faire est bien évidemment : l’inscription. Pour cela, il sera possible de se connecter à partir de son compte Twitch, YouTube ou encore Facebook. Pour recevoir les dons, il sera notamment nécessaire d’entrer son adresse mail Paypal, selon le moyen de paiement sélectionné bien sûr. 

2-  Importer des éléments d’autres plateformes vers StreamElements

Comme beaucoup, il se peut que tu utilises déjà d’autres plateformes. Mais, bonne nouvelle, il est possible d’importer de multiples éléments sur StreamElements dont on dispose sur ces plateformes si, bien sûr, l’on décide de choisir et d’utiliser définitivement StreamElements.

Pour accéder à cette fonctionnalité, il n’y a qu’à cliquer sur « Importer » dans le menu latéral droit, en haut de la page de son tableau de bord. Pour ensuite, cliquer sur « Autres » de sorte à voir la liste des plateformes de streaming. Il n’y aura plus qu’à choisir son ancienne plateforme.

Importer des éléments vers StreamElements

Voici quelques exemples  d’importations sur StreamElements.

Importation de StreamLabs

L’importation des éléments (alertes et donation) de StreamLabs nécessite une extension chrome. Pour cela :

  1. Cliquer sur « Installer » afin d’atterrir sur la page contenant le lien de l’extension.
  2. Cliquer sur « Ajouter à Chrome ».
  3. Puis cliquer sur « Ajouter une extension ». Des instructions apparaitront.
  4. Ensuite, se connecter avec son compte StreamLabs.
  5. Arrivé sur le compte StreamLabs, cliquer sur le logo de StreamElements en haut à droite du tableau de bord.
  6. Cocher la case des éléments de StreamLabs que l’on souhaite importer.
  7. Et pour finir, cliquer sur le bouton « Start to import To Stream Elements ».

Les éléments seront intégrés selon leurs catégories dans le menu sur le menu latéral gauche de son tableau de bord StreamElements, c’est à dire, les alertes seront entreposées dans le système des overlays et les donations se placeront dans le système de revenu.

Les manipulations sont quasi identiques pour importer TipeeeStream et Moobot.

Importation de Deepbot

  1. Se connecter avec son compte Deepbot (veiller à ce qu’il reste ouvert et fonctionnel durant le processus).
  2. Cliquer sur « Master Settings ».
  3. Un peu plus bas sur son écran, nous pouvons ensuite voir son secret API. Le copier ! 
  4. Puis, revenir sur StreamElements et cliquer sur « Importer ».
  5. Coller son secret API sur le champ qui apparaitra et voilà !

À partir de là, on peut désormais voir ses points d’utilisateurs dans le tableau de bord.

3-  Overlays et alertes hébergés sur le compte StreamElements

Overlays StreamElements

Il faut savoir que la plateforme StreamElements est basée sur le cloud. Ce qui fait que l’on peut consulter son compte et y ajouter des modifications depuis n’importe où et surtout depuis n’importe quel appareil. 

La particularité des overlays StreamElements est qu’il n’y a plus nécessité d’ajouter plusieurs couches au logiciel de diffusion tel qu’OBS/Xsplit. L’ensemble des overlays est chargé depuis une seule source de navigateur.

Les superthèmes

Si tu ne disposes pas encore de design de stream précis, pas de soucis, tu trouveras une galerie regroupant plusieurs designs proposés dans le menu latéral gauche, sous « Galerie de Thème > Super thèmes ». 

Réalisés par des designers, les superthèmes (plus de 30 thèmes disponibles) sont composés de cinq overlays pour chaque partie d’un stream : intro, talk-show, gameplay, pause et outro.

Un design animé ou statique, un design spécifique pour un jeu, un design selon la saison…, Stream Elements laisse le choix en termes de styles et d’usages. L’on retrouve notamment des designs sur des jeux ultra populaires comme PUBG, Fortnite, CS:GO, Overwatch et DOTA 2.

Dans le cas où tu choisis un SuperThème, il suffit de suivre les étapes suivantes pour le valider :

  1. Cliquer sur « Créer », 
  2. Donner un nom à son overlay
  3. Cliquer sur « Créer un overlay « Voir le thème dans mes overlays ».

Ton thème sera alors intégré dans le menu « Mes overlays ».

Une autre option : Créer un overlay

Pour les plus créatifs, il est aussi possible de partir sur la création et l’ajout de ses propres designs. Pour cela : 

  1. Se rendre sur « Mes Overlays »
  2. Cliquer sur « Créer un overlay vierge »
  3. Puis, cette fenêtre apparaitra.
    • À partir de là il faut remplir les champs requis. Nous conseillons d’utiliser la grande résolution (1080p) pour son overlay afin de ne pas être contraint de le refaire à chaque fois. Puis, ajouter le nom et cliquer sur « Envoyer ».
  4. Naviguer dans l’éditeur d’overlay. Cette fonction se trouve dans la petite image de pinceau qui se place en bas à gauche de l’overlay que l’on vient de créer.
  5. L’onglet « Widgets », donne accès à tous les éléments que l’on peut mettre en place sur son overlay.

StreamElements dispose de nombreux widgets qu’il est intéressant de s’équiper pour compléter son overlay. À savoir :

  • Media Request  (qu’on retrouvera un peu plus loin)
  • Les Alertes (alerte follower, alerte sub, alerte donation,etc)
  • Les objectifs de stream
  • Les historiques des subs (le dernier sub, le dernier nouveau sub, le compteur de subs,etc.)
  • Etc.

4-    Donations et moyens de paiement sécurisés

Un des bonus bien appréciable de StreamElements est qu’il intègre deux moyens de paiement pour faciliter les processus de donation auprès de ses donateurs.

  • PayPal : il faut ainsi indiquer son email PayPal afin de pouvoir recevoir les dons.
  • SE.Pay (propre à la plateforme StreamElements) : ce système de paiement utilise le même dispositif de sécurité que celui d’Uber, Stream ou Netflix… Mais également, un système anti-litige, ce qui le rend hyper sécurisé. Attention : il faut posséder au moins 100 followers sur sa chaîne afin de pouvoir s’en servir. Les donateurs pourront ainsi faire un don via leur carte bancaire ou leur Paysafecard directement.

Du côté de la page de donations, plusieurs paramètres sont disponibles pour la configurer, allant du design de la page jusqu’aux configurations des moyens de paiement. Par exemple, il est possible de définir un message personnalisé pour les donateurs, la quantité minimum, la quantité maximum…

Attention, un point important, bien veiller à cocher le bouton « s’abonner à la protection globale de la retrofacturation » de sorte à discriminer les personnes ayant déjà eu un litige avec d’autres streamers.

5-    OBS Live Studio, pour tout regrouper sur une seule fenêtre

Ce qui est plutôt intéressant chez Stream Elements, c’est la version améliorée d’OBS : OBS Live Studio. Cette petite extension à l’avantage de regrouper toutes les activités de StreamElements dans OBS, du genre : retour de stream, bots, notifications, le chat de sa chaine, son lecteur de Media Request… Et ce, sur une seule fenêtre. Pour avoir une vision rapide et globale de son stream.

Pas de panique, l’on ne perd pas grand-chose, mais il faut savoir que certains éléments que l’on a sur OBS basique peuvent être retirés par le plugin d’OBS Live Studio. Par exemple : les statistiques et les évènements de sa chaine Twitch.

Pour importer un overlay sur OBS Studio, il faut :

  1. Aller dans le gestionnaire d’overlays et créer une nouvelle overlay.
  2. Cliquer sur « Enregistrer  > Lancer » l’overlay.
  3. Copier l’URL. 
  4. Sur OBS Studio, ajouter la source du navigateur
  5. Coller l’URL
  6. Insérer Largeur (1920) Hauteur (1080) (bien préciser).
  7. Cocher « Shutdown source when not visible ». 
  8. Cliquer sur « Ok », et c’est bon !

6-    Media request, pour permettre aux spectateurs de demander des musiques

Pour mettre un peu d’ambiance dans le stream, la musique est idéale. Et pour donner inciter au partage, découvrir et échanger avec les viewers : la fonctionnalité « Media Request » est encore mieux ! En effet, elle permet tout simplement d’afficher des suggestions de musique venant directement de ses viewers. 

Pour intégrer le « Media Request » et autoriser les demandes des viewers, il faut cocher « Demande du spectateur ». Et si l’on préfère approuver manuellement chacune des musiques, on peut aussi activer le paramètre «  Modération de la file ».

De cette façon, la liste d’attente défilera en bas de la page. Et si besoin, (une musique n’est pas dans le bon mood par exemple) on peut modifier la liste d’attente à tout moment en supprimant ou en rajoutant des éléments. 

7-    Statistiques du chat

Les statistiques du chat donnent tous les chiffres concernant le chat de sa chaîne tels que :

  • Le nombre total de messages envoyés sur sa chaine Twitch ou Youtube
  • Le nombre de message par seconde sur le chat (si tu es un grand streamer et que le chat défile très très vite)
  • Le viewer qui parle le plus sur le chat
  • Les emotes les plus utilisées
  • Les commandes les plus convoitées

8-    Page de profil et Discord

Sur StreamElements, on peut créer une page dédiée à son profil. Elle se présente en fait, comme une alternative à la page de sa chaîne Twitch dans laquelle on peut ajouter un titre ainsi qu’une image. 

On retrouve ainsi le lecteur de son stream en milieu de page, le chat de du stream sur le menu latéral droit, puis de multiples autres éléments sur le menu latéral gauche tels que : le bouton subscribe, les éléments du système de fidélité et les liens vers ses réseaux sociaux.

Pour ceux qui ont Discord, il est aussi possible de créer un lien vers son serveur Discord, voir même vers n’importe quelle page web existante depuis sa page de profil. On retrouve notamment pas mal de widgets totalement personnalisables sur le sujet.

9-    Système de fidélité

Le système de fidélité est un système de points que l’on peut attribuer à ses viewers sur chaque action qu’ils effectuent (sub, cheers,…). 

  • Classement : c’est un tableau qui liste les points de ses viewers. Un classement qui se fait par ordre croissant des points. C’est-à dire que ceux qui ont le plus de points sont en tête du classement.
  • Magasin de stream : Selon les points de ses viewers, on peut leur mettre à disposition un article physique ou virtuel de sorte à le récompenser.
  • Sondages : il est aussi possible de réaliser des sondages sous forme de pari. Les viewers doivent répondre par « !bet + l’une des options de notre sondage ». Pour faire vite, il y a aussi moyen de définir pendant combien de minutes ils peuvent répondre au sondage, et quelles sont les mises minimum et maximum.
  • Concours : un autre point très appréciable, est la création de concours permettant d’animer son audience tout en faisant plaisir à sa communauté.

10-     Chatbot

Comme toute plateforme de streaming, on retrouve sur StreamElement un chatbot avec différentes fonctionnalités du genre :

  • Modules : Une fonction qui offre de multiples fonctionnalités et jeux de chat à ses viewers, permettant d’encourager et inciter l’interaction. Pour l’activer, il n’y a qu’à cocher sur « activer » pour au cœur du « Bot Modules ».
  • Commandes de chat : Eh oui, il est possible de créer ses propres commandes. Par exemple, pour lier un message avec des informations sur son serveur Discord, on peut mettre la commande « !discord » ou pour rendre ses horaires de streaming disponibles avec la commande « !schedule ». Il est aussi possible de modifier des modèles de commandes via « Modèles de commande »
  • Filtres Anti-spam : Un indispensable dans tous streams, les filtres anti-spam ! Contre l’utilisation excessive de lettres majuscules, d’emojis ou encore de mots indésirables, le filtre anti-spam permet de créer une liste de mots à blacklister ainsi qu’une liste blanche de liens autorisés.
  • Minuterie : Une fonctionnalité qui sert à programmer des messages automatisés dans son chatbot. On peut ainsi poster automatiquement un sujet de chat toutes les 20 minutes et en discuter avec ses viewers, par exemple. Ou bien, laisser les commandes au robot pour interroger les viewers sur leur opinion. En fait, les possibilités sont infinies. 😉

Tuto StreamElements en vidéo

Pour obtenir plus d’aide sur l’utilisation de stream Elements, et surtout sur la création d’Overlays personnalisés : Valentin Bream propose une vidéo hyper bien montée sur le sujet que l’on recommande à 100%. 🙂

Et pour finir, voici 5 conseils OBS pour améliorer le flux de diffusion du stream

1- Utilisation de la carte graphique pour l’encodage

Quand ton CPU est utilisé intensément, ton PC peut devenir lent.  Toutefois, il existe un paramètre dans OBS appelé Hardware (NVENC), Hardware (VCE) ou Hardware (QSV) dans « Paramètres > Sortie > Streaming ». Quand ce dernier est activé, le CPU n’est plus utilisé pour effectuer le codage mais ça sera plutôt la carte graphique, ce qui soulage le CPU d’une partie de sa charge de travail et le rend donc moins sollicité.

2- Ajuster le débit vidéo

Pour un flux de qualité, tu dois régler ton débit binaire dans « Paramètres > Sortie > Streaming ». Ce débit dépend de ton téléchargement mais ne descend pas en dessous de 2000 Kilobits pour éviter une pixellisation de ton stream.

3- Réduire la résolution

Va dans « Paramètres > Vidéo » et réduis ta résolution pour diminuer les pixels (de 1080p à 720p par exemple). Cela permettra à ton CPU d’encoder moins de pixels.

4- Lancer l’overlay à partir d’une seule source de navigateur

L’utilisation de StreamElements est un bon moyen pour y parvenir. 

5- Sélectionner un filtre de réduction d’échelle

La fonctionnalité appelée « Filtre de réduction d’échelle«  décidera de la manière dont tu choisiras de réduire ta résolution si tu optais à le faire.

L’option Bilinéaire est très bien pour diffuser en continu sur un PC moins puissant. Comme c’est le plus rapide, il ne dépense pas autant de ressources pour le downscale.